lundi 29 décembre 2008

Souvenirs d'un voyage dans le Maroc

"Tout le monde connaît le charme de ces yeux orientaux dont l'éclat s'augmente de cette ligne noire due à l'emploi de khôl ou préparation d'antimoine en usage dans tout le Levant. Cette invention donne à l'oeil un attrait tout particulier, je ne sçais quoi de léonin et d'un peu farouche qui anime ces petites mines douces et régulières. L'extrême blancheur du teint à droit d'étonner dans ce climat: [...] Elles ont avec tout cela, et c'est leur principal attrait, de petits pieds nuds et blancs, chaussés à peine dans des mules pointues qui ouvertes par derrière laissent voir leurs talons roses et mignons. Quand elles sont chez elles, elles laissent là cette chaussure et ces pieds charmants se posent en liberté sur des tapis ou des nattes. Le bas de la jambe est orné d'un bracelet d'argent fort large qui orne cette nudité et la relève d'une manière très gracieuse."
.....
Je suis plongée ces jours-ci dans Souvenirs d'un voyage dans le Maroc de Eugène Delacroix et je ne peux résister à la tentation de partager avec vous, alors que je n'en ai pas fini la lecture, ce délicieux petit passage où il décrit avec charme et sensualité quelques coquetteries de femmes tangéroises, ici, qui ont croisé son chemin.
.....
Extrait: Souvenirs d'un voyage dans le Maroc, Eugène Delacroix, Edition Art et Artistes, Gallimard, Page 113

dimanche 28 décembre 2008

Noël en musique

Petit concert donné par ma fille le soir du 24 décembre!
Comme tous les ans, elle nous fait le plaisir de jouer
quelques morceaux pour mon plus grand bonheur!

Sujets en pain d'épice

Comme beaucoup d'entre-vous, je me suis trouvée légèrement débordée ces jours derniers. Mes petits sujets en pain d'épice que je prends le plaisir de réaliser d'habitude quelques jours avant Noël, ont failli manquer sur la table cette année. Avec tous les préparatifs inhérents au repas de Noël, je me demande encore comment j'ai fait pour les préparer le 24 décembre!

mardi 23 décembre 2008

Paris by night

Place de la Concorde
Place Vendôme
Aux couleurs de l'Europe
Le Vert
Le Rouge
Et l'or, rue de Rivoli

samedi 20 décembre 2008

L'Ange annonciateur

Il arrive tous les ans à la mi-décembre,
s'installe discrètement au dessus d'une porte,
et attend l'heure pour annoncer la bonne nouvelle...

jeudi 18 décembre 2008

mercredi 17 décembre 2008

Sonia Rykiel, Exhibition

Visite samedi dernier à Paris de l'exposition consacrée à Sonia Rykiel au musée des Arts Décoratifs. Dans le cadre du 40ème anniversaire de la maison Ryriel, l'exposition retrace en plus de 200 modèles, reportages vidéo, photos publicitaires, l'évolution de la marque de 1968 à 2008. Inconditionnelle de la marque, j'ai pris plaisir à découvrir les modèles les plus anciens, à reconnaître les plus récents. L'élégance des lignes, l'arrogance des coutures à l'envers, l'harmonie des couleurs et des rayures, l'exubérance des grands noeuds, l'éclat des strass: tout ce qui fait Sonia Rykiel!

mardi 16 décembre 2008

Blanc,Vert

Petites touches de blanc sur petites touches de vert,
quelques senteurs de pin, d'orange et de cannelle,
voilà qui met l'ambiance... Magie de Noël!

lundi 15 décembre 2008

Un week-end à Paris

Sous une petite pluie fine, glaciale et ininterrompue,
un week-end en famille à Paris pour le plaisir des yeux,
ambiance joyeuse et lumineuse, Noël oblige!

jeudi 11 décembre 2008

Un ange passe...

Si vous passez rue Marceau à Tours,
n'hésitez pas à pousser la porte du n° 7, Un ange passe...
L'ambiance est chaleureuse et la déco des plus raffinées.
Les produits sélectionnés avec soin sont présentés avec goût.
Et la responsable des lieux, discrète et sympathique
vous accueille et vous sert avec sourire et professionnalisme.

mercredi 10 décembre 2008

Château de Cangé

C'était dimanche dernier par une belle journée de décembre ensoleillée! Dans les dépendances du château de Cangé, avait lieu le salon des antiquaires, dernière manifestation précédant les fêtes de fin d'année. Après la visite aux antiquaires, une petite promenade dans le parc du château s'imposait...

lundi 8 décembre 2008

Eau de rose et bois de santal

Meilleurs voeux!
_
" On servit de nouveau le thé,
tout en nous offrant du café si nous le préférions,
bien que ce dernier ne soit guère d'usage.
Puis on nous aspergea d'eau de fleur d'oranger, d'eau de rose,
et l'on apporta un brûle-parfum allumé de bois de santal.
On a soin de faire passer la vapeur
dans les larges manches des cafetans, dans la barbe;
on enlève son turban, on baigne sa tête de ces effluves
qui forment, avec l'odeur de la fleur d'oranger,
un parfum discret et agréable.
C'est la fin d'agapes délicates."
__
Extrait: Henri de la Martinière, Souvenirs du Maroc, 1918

dimanche 7 décembre 2008

Roses de Noël

Ingrédients: 220 g d'amandes en poudre, 200 g de sucre semoule, 130 g de beurre, 4 oeufs, 200 g de sucre glace, kirsch
Préparation: Préchauffer le four à 270°.Travailler 100 g de beurre bien ramolli en pommade et utiliser le reste pour beurrer les moules. Préparer le glaçage, faite fondre le sucre glace dans 5 cuillères à soupe de kirsch et réserver. Dans une terrine, mélanger à l'aide d'un batteur électrique le sucre avec les oeufs jusqu'à blanchiment. Incorporer le beurre ramolli et les amandes en poudre. Remplir les moules de cette préparation et enfourner après avoir réduit le four à 150°, pendant 25 mn environ. Laisser tiédir les roses sur une grille, puis les napper du glaçage au kirsch.

mercredi 3 décembre 2008

La Maison du Calife

Né à Londres le 16 novembre 1966, Tahir Shah d'origine afghane a ouvert les yeux dans une famille d'écrivains illustres qu'il admire et dont il veut suivre la trace. Son goût pour les voyages et l'aventure le mène aux quatre coins du globe, d'où il revient avec de fabuleux documentaires, récits et romans qui vont vite faire sa renommée.
C 'est au printemps 2003 que Tahir Shah, las du smog londonien, arrive au Maroc et tombe littéralement sous le charme de Dar Khalifa, un immense riad marocain situé en banlieue sud de Casablanca et laissé à l'abandon depuis de nombreuses années. Sans hésitation, il achète la Maison du Calife, s'y installe avec sa femme et ses deux enfants et s'attaque à la restauration du fabuleux palais. Débute alors pour lui un véritable parcours du combattant, car s'était sans compter sur les us et coutumes ancestrales du pays dont il ne maîtrise pas les subtilités et qui ne pardonnent aucun écart, ni sur les djinns, maîtres des lieux mécontents qu'on vienne déranger leur repos. Le roman relate dans un style agréable et fluide les tracas quotidiens que rencontre l'auteur dans ses démarches pour réhabiliter la belle demeure et lui redonner toute sa noblesse d'antan. Je me suis beaucoup amusée le week-end dernier à la lecture de ce roman qui ne manque ni d'humour, ni de réalisme.

"Casablanca est une ville qui ne cesse de réserver des surprises. Au début, quand on arrive, on croit avoir affaire à une métropole moderne. Puis on commence à entrevoir les nombreuses strates qui la composent et on conclut que les bâtiments dernier cri et les nouveaux riches ne sont rien de plus qu'une façade plaquée sur des traditions brutes. Ensuite, on se met à voir le mélange de nouveau et d'ancien et on recommence à avoir des doutes... C'est un endroit rare, hybride, un brassage de gens venus de différents coins du même royaume et qui tous ensemble forment un extraordinaire échantillon d'humanité. On n'entend jamais un mot d'éloge sur Casablanca. Elle est la cible de toutes les plaisanteries, un endroit où on vient mais d'où on n'avoue jamais venir. Personne n'est de Casablanca. Mais en même temps on s'y sent chez soi."
Extrait: La Maison du Calife, Une année à Casablanca de Tahir Shah. Editions de Fallois. Traduction française de Isabelle Caron, sortie en mai 2008
«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard