mardi 31 mars 2009

Filippo et Filippino Lippi au Musée du Luxembourg

Le Musée du Luxembourg expose du 25 mars au 2 août 2009 une soixantaine de tableaux et de sculptures réalisés par les deux grands peintres de la Renaissance Italienne, Filippo Lippi (1406-1469) et son fils Filippino (1457-1504). Une occasion unique de découvrir des chefs-oeuvre encore jamais sorties d’Italie pour la plus part.

lundi 30 mars 2009

Bruxelles, la cour de l'Hôtel de Ville

L'Hôtel de Ville de Bruxelles, situé sur la Grand'Place, est l'un des plus remarquables monuments d'architecture gothique de Belgique. Lorsque vous passez le monumental porche d'entrée, le brouhaha de la Grand'Place s'estompe pour laisser place au calme qu'impose le lieu. Dans la cour intérieure, deux magnifiques fontaines ornées de statues allégoriques, représentent les fleuves la Meuse et l'Escaut.

samedi 28 mars 2009

Fermeture de l'exposition Alexandra Exter

L'exposition Alexandra Exter et ses amis peintres russes qui avait lieu au Château de Tours depuis le 31 janvier 2009, a fermé ses portes le 19 mars, quelques jours avant la date officielle de fermeture prévue le 22. C'est à la suite d'une plainte pour faux, que l'ensemble des tableaux exposés au Château auraient été saisis et mis sous scellés pour expertise.
Pour plus d'informations, lire l'article de France 3 centre ou encore celui de Artclair

vendredi 27 mars 2009

Tartelettes maison

Pour une vingtaine de tartelettes. Préparer 300g de pâte sablée maison et laisser reposer une heure au frais. Faite cuire à blanc les fonds de tartelettes pendant 15mn, thermostat 180°. Puis garnissez à votre guise de confiture d'oranges amères et pistache, fraises et gelée de groseille, noix et miel, ou encore framboises et confiture de pétales de roses.

jeudi 26 mars 2009

mercredi 25 mars 2009

mardi 24 mars 2009

Cueillez dès aujourd'hui...

Quand vous serez bien vieille...

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant :
«Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle !»

Lors, vous n'aurez servante oyant telle nouvelle,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant,
Qui au bruit de Ronsard ne s'aille réveillant,
Bénissant votre nom de louange immortelle.

Je serai sous la terre, et, fantôme sans os,
Par les ombres myrteux je prendrai mon repos :
Vous serez au foyer une vieille accroupie,

Regrettant mon amour et votre fier dédain.
Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain :
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.

Pierre de Ronsard, Sonnets à Hélène

lundi 23 mars 2009

Vente au Château de Bazoches

Encrier en porcelaine enchâssé dans un support en bronze
doré portant une marque de Sèvres Royal, époque XIXe
~~~~~~~~~~~~~~
C'est dans le magnifique Château de Bazoches qu'a lieu ce lundi 23 mars, l'exceptionnelle vente aux enchères d'une collection privée regroupant plus de 700 encriers et écritoires. C'est sous le marteau de Maître Philippe Rouillac que cette collection unique en son genre fera l'objet d'un seul lot et sera mise à prix 100.000 euros.

Art Déco

Museumshop
Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique
Quelques photos prises dans le hall d'entrée de la boutique.
Vous aimez le style Art déco? Entrez plutôt par la porte latérale,
le lieu mérite vraiment qu'on s'y attarde quelques instants.

vendredi 20 mars 2009

Printemps 2009

" Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver
racontés, le matin, à la table des anges."
Khalil Gibran
*****

jeudi 19 mars 2009

Chérubin

Ma dernière acquisition, un chérubin en bois.
C'est au Salon des Antiquaires et de la Belle Brocante
de Tours, début février dernier que j'ai craqué pour
cette jolie frimousse angélique
au visage joufflu et au sourire narquois!

mercredi 18 mars 2009

Pitreries!

Pitreries d'un personnage rencontré
à l'entrée de l'Hôtel de Ville de Mechelen...

mardi 17 mars 2009

Cartes postales de Mechelen

Située à une trentaine de km au nord de Bruxelles, Mechelen (Malines en français) est une charmante petite ville qui mérite le détour. Riche de son passé, le centre historique a su conserver de nombreux monuments que l'on peut admirer tels que la cathédrale Saint Rombaut renommée pour sa tour haute de 97m, l'église Saint-Jean qui renferme le fameux Tryptique de Malines de Rubens, l'Hôtel de Ville et sa magnifique façade ainsi que de nombreux autres monuments et musées.

lundi 16 mars 2009

Salon du Livre 2009

Un Salon du livre sous le signe des belles rencontres!
********
Alaa El Aswany pour J'aurais voulu être égyptien. Atiq Rahimi pour Syngué sabour Pierre de patience. Yasmina Khadra pour Ce que le jour doit à la nuit. Didier Van Cauwelaert pour La maison des lumières. Luis Sepulveda pour La lampe, d'Aladino et autres histoires pour vaincre l'oubli. Christine Orban qui a pris le temps de parler un instant du Maroc pour N'oublie pas d'être heureuse.
Et enfin, Irène Frain qui a eu la gentillesse de répondre à nombre de mes questions et qui m'a définitivement convaincue sur les raisons de son silence à propos des 15 années d'isolement vécues par les esclaves sur l'île de Tromelin, pour les Naufragés de l'île Tromelin.
Et ma plus belle rencontre sur ce Salon du livre 2009 est, et restera ma rencontre avec mon amie Karine de la très jolie Toile de Candide...

vendredi 13 mars 2009

Pierre Loti, Au Maroc

"Les Arabes blanches, leurs maîtresses, portent des tuniques de soie brochée d'or, atténuées sous des tulles brodés: leurs manches, longues et larges, laissent libres leurs beaux bras nus cerclés de bracelets; de hautes ceintures, en soie lamée d'or, raides comme des bandes de carton, soutiennent leurs gorges; sur tous les fronts il y a des ferronnières, faites d'une double rangée de sequins d'or, ou de perles, ou de pierreries, et par-dessus est posée l'hantouze, la haute mitre enroulée toujours de foulards en gaze d'or, dont les bouts pendent et flottent par derrière, mêlés à la masse des cheveux dénoués; elles marchent la tête rejetée en arrière, les lèvres ouvertes sur les dents blanches; elles ont un balancement des hanches un peu exagéré et d'une voluptueuse lenteur; leurs yeux déjà très noirs, sont réunis et allongés jusqu'aux tempes avec de l'antimoine; plusieurs sont peintes, non pas au carmin, mais au vermillon pur, comme par recherche sauvage de l'invraisemblance; leurs joues semblent passées au minium épais; et sur leurs bras, sur leurs fronts, paraissent des tatouages bleus.
Tout ce luxe, qui se voile uniformément de blanc grisâtre quand il s'agit de se promener comme de mystérieux fantômes en bas dans le dédale des petites rues boueuses, ici s'étale complaisamment en pleine lumière."
*******
Texte: Pierre Loti 1850-1923, Au Maroc. Editeur, Pirot Christian Eds
Illustration: Lord Frederick Leighton 1830-1896, Light of the Harem

La Maison d' Erasme

~~~~~~
Située dans le centre historique d' Anderlecht, la maison d'Erasme est l'un des plus anciens musées communaux de Belgique.
De style gothique, l'élégante demeure renferme une très belle collection de mobilier renaissance, ainsi qu'une rare et impressionnante collection de documents, dont une lettre manuscrite d'Erasme adressée à son ami Erasme Schets, ainsi que la toute première édition de L'éloge de la folie reconnue par le grand humaniste et datant de 1511.
Dans la grande salle Renaissance recouverte de cuir repoussé, dit de "Cordoue", bleu turquoise et or, se côtoient de nombreux tableaux de peintres flamants du XVe et XVIe siècle, dont Saint Jean l'Evangeliste de Dürer (1471-1528) et l'Adoration des mages ou Epiphanie de Hieronymus Bosch (1450-1516).
Accueillante et chaleureuse La Maisson d'Erasme où séjourna le grand philosophe en 1521, donne un sentiment de calme et de paix et invite à la méditation...

mardi 10 mars 2009

Les Naufragés de l'île Tromelin

« Les lois de la mer interdisent qu’on abandonne des naufragés.
On reviendra les chercher. »
**********
Basé sur des faits réels, le dernier roman d'Irène Frain, Les Naufragés de l'île Tromelin retrace de manière détaillée et largement documentée, l'histoire tragique et incroyable des rescapés du naufrage de l'Utile, un navire français échoué au large de l'île Tromelin et dont l'épave a récemment fait l'objet de sondages.
Parti de Bayonne, ce navire de la Compagnie des Indes Orientales transportait dans ses soutes une cargaison d'esclaves embarqués clandestinement lorsque dans la nuit du 31 juillet 1761, il heurte les côtes de l'île de Sable. Par une mer déchaînée, 122 marins et 88 esclaves d'origine malgache réussissent miraculeusement à atteindre la plage. Ils découvrent alors, une petite l'île corallienne inhospitalière, harcelée par les déferlantes, tourmentée par les ouragans, dénudée par les vents et surpeuplée d'oiseaux. Ils doivent très vite s'organiser, cohabiter et improviser pour survivre. C'est sous la direction de l'officier Castellan, que les esclaves et quelques marins acceptent le défi de construire une embarcation pour fuir cet enfer, mais une fois la prame achevée et faute de place, seuls les blancs embarquent, abandonnant lâchement derrière eux les 60 esclaves. Ce n'est que quinze années plus tard, le 29 novembre 1776 que la Dauphine commandée par l'enseigne de vaisseau de Tromelin revient sur les lieux du drame et découvre huit survivants, sept femmes et un enfant.
Une histoire passionnante, et même si j'ai des scrupules à le mentionner, et pour rester honnête, j'avoue avoir eu quelques difficultés à entrer dans ce roman que je ne regrette finalement pas d'avoir lu. Ceci-dit, je reste quand même sur ma faim. Que s'est-il passé sur cette île pendant ces 15 années? J'aurai été curieuse de connaître l'avis de l'auteur...
**********
Extrait
« Il avait prévu de quitter l’île le dernier, comme si s’était son bateau.
Plus le groupe des Blancs s’amaigrit, plus celui des Noirs lui paraît important et compact. Et plus le silence s’épaissit.
Silence de cimetière, qu’est-ce qu’on enterre ? Le diable ? La guigne de Lafargue ? Impossible.
Serait-ce alors que l’enfer partagé unit les humains plus étroitement que le paradis ? Et que ceux qui se sont découverts ensemble dans le miroir de la douleur ne savent pas comment se dire adieu ?
Mais non, ce silence, c’est tout simplement celui de la peur. Soixante hommes et femmes saisis en même temps de la même effroyable évidence : « Nous sommes seuls maintenant. Ils ne reviendront pas.»
Et personne pour crier, pour pleurer. La confiance s’est fendue mais ils se taisent, tous. Et tous, se tiennent droits.
Puis, l’instant de la dernière navette est arrivé. C’étaient des Noirs qui barraient les deux catamarans. Castellan, seul désormais au milieu d’eux, les a quittés sans parler. Pas la force. Tout juste s’il a pu esquisser un geste à l’adresse de la petite dont les yeux s’obstinaient à traquer son regard, et du type un peu dérangé qui lui collait toujours au train. Pour une fois, celui-là n’avait pas son tam-tam en main. Et de toute façon, depuis l’autre soir, il n’avait plus chanté, plus joué.
C’est aussi Castellan, une fois qu’il a rejoint la prame, qui a lancé au barreur noir le bout qui continuait de relier les deux embarcations. Sans trembler. A croire qu’il savait que l’histoire de l’île ne faisait que commencer. »
Irène Frain, Les Naufragés de l'île Tromelin aux Editions Michel Lafon
*************
Je remercie chaleureusement les éditions Michel Lafon ainsi que Suzanne et Chez les filles.

lundi 9 mars 2009

Au pays du chocolat

Se rendre en Belgique sans goûter au chocolat, impensable!
une des plus grandes enseignes, située dans la
très mythique et fabuleuse Galerie de la Reine à Bruxelles.
***
Appel strudel, un délicieux dessert aux pommes et
encore une manière originale de présenter du chocolat!
***
En cette période de l'année, les vitrines rivalisent
d'ingéniosité et d'originalité pour présenter
les chocolats de Pâques!
***

dimanche 8 mars 2009

Ceci n'est pas un Magritte

Ceci n'est pas un Magritte!
Vous avez deviné juste, je reviens d'un petit séjour en Belgique.
Lors de mon précédent passage à Bruxelles en 2007,
une exposition temporaire Magritte avait lieu au Japon
et aucun tableau,
mais vraiment aucun tableau du peintre n'était visible aux
Il manquait un Musée Magritte.
Plus pour longtemps...
Le plus grand musée consacré au grand peintre,
regroupant plus de 150 de ses oeuvres
ouvrira ses portes très prochainement, au printemps 2009.
Pour une visite virtuelle en attendant l'ouverture.

mardi 3 mars 2009

Petite pause

Une toute petite pause!
Il y a ceux qui ont repris le chemin de l'école
et il y a ceux qui comme nous sont encore en vacances.
J'en profite pour m'évader quelques jours...
«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard