jeudi 21 novembre 2013

Bûches de Noël 2013

Noël à la montagne, Pierre Herme 2013
*****
Les grands chefs retrouvent leur âme d'enfant pour notre plus grand plaisir!
Après quelques hésitations, voici mes préférées...
Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Sapin de Noël, Denis Matyasy
Toulon 2013
Etienne le Renne, Frédéric Cassel
Fontainebleau 2013



La Bûche-Cadeau, François Perret
Shangri-La Paris 2013





Petits Souliers,
  Ladurée  2013
Jardin d'hiver
 Lenôtre  2013


 Hommage au Palais de Tokoy
Pierre Marcolini 2013



Café Pouchkine 2013
Eric Kayser 2013

9 commentaires:

  1. j'aime ton billet..mais je préfère la pâtisserie autrichienne...mea culpa...:)))

    RépondreSupprimer
  2. Yummmm miam ! lol Je vois que tu es aussi gourmande que moi ! lol Je gouterais bien à toutes...Elles sont aussi raffinées et belles à regarder que ce qu'elle doivent être délicieuses. Palme de la créativité et de l'originalité pour Le Nôtre et l'Hotel Shangri-La.
    Merci Kenza ! Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Ah les voilà tes bûches de Noël !!!
    C'est celle d'Herme qui me convient parfaitement !
    Bon je suis au régime alors je pourrais en déguster une petite part !!!
    Belle journée Kenza !

    RépondreSupprimer
  4. Que toutes ces douceurs me font envie :-) Voilà de belles idées pour Noël!
    Bel après-midi ma chère Kenza avec mes bisous!

    RépondreSupprimer
  5. J'adore celle du renne. J'ai trop envie de croquer dans ses bois. En tout cas, elles sont toutes magnifiqyes et elles ont du demander beaucoup d'heure de travail.

    RépondreSupprimer
  6. À chaque fois que je vois des bûches de noël je pense à toi, voici donc ton choix de cette année et bien celles de Pierre Hermé me conviennent !
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  7. Le jardin d'hiver est vraiment très beau! ça donne envie tout ça!

    RépondreSupprimer

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard