mardi 5 novembre 2013

François-André Vincent (1746-1816) Un artiste entre Fragonard et David

François-André VINCENTLa leçon de dessin ou Un jeune Homme, donnant une leçon de dessin à une Demoiselle
1777 Lavis brun, 0,313 x 0,357 m. © Collection particulière Service presse / MBA Tours

François-André Vincent (1746-1816) Un artiste entre Fragonard et David
du 18 octobre 2013 au 19 janvier 2014

 Le musée des Beaux-Arts de Tours et le musée Fabre de Montpellier s'associent pour concevoir et organiser d'octobre 2013 à mai 2014 la première exposition consacrée au peintre François-André VINCENT (1746-1816), à l'occasion de la publication du catalogue raisonné de l'œuvre de l'artiste publié chez Arthena par Jean-Pierre Cuzin, ancien conservateur général du département des peintures du musée du Louvre.

Le commissariat de l'exposition est constitué, aux côtés de Jean-Pierre Cuzin qui a sélectionné peintures et dessins, de Sophie Join-Lambert et Michel Hilaire, directeurs des deux musées, et de deux conservateurs, Olivier Zeder, conservateur en chef à Montpellier et Véronique Moreau, conservateur en chef au musée des Beaux-Arts de Tours.

Les publications récentes ont montré l'importance d'un artiste, aussi bien pour la peinture que pour le dessin, dont les œuvres, entre deux mondes stylistiques, ont pu être confondues avec celles de Fragonard comme avec celles de David. Il tient une place essentielle dans la peinture française comme promoteur des sujets pris à l'Antiquité comme de ceux pris à l'Histoire de France et peut apparaître, à beaucoup d'égards, comme un "préromantique". Son rôle dans le domaine du portrait et particulièrement dans celui du portrait-charge apparaît capital.

L'exposition devrait apporter la révélation d'un grand artiste jusqu'ici méconnu et dont les œuvres enrichissent des collections publiques et privées des plus prestigieuses, tant en Europe qu'à l'étranger. Un tel projet ne peut se concevoir sans faire appel aux musées et collectionneurs français et étrangers. Parmi les collections publiques, plusieurs appartiennent au réseau FRAME (French Regional American Museums Exchange, France et Etats-Unis).

François-André VINCENT, Le temple de la Sibylle vers 1773 Huile sur toile, 0,570 x 0,385 m.
 Marseille, musée des Arts décoratifs et de la Mode, château Borély © Jean Bernard Service presse / MBA Tour

François-André VINCENT,  Portrait de Lemonnier à la tête bandée 1774 – 1775 Huile sur toile, 0,57 x 0,38 m.
 Marseille, musée des Beaux-Arts © Marseille, musée des Beaux-Arts / Chipault-Soligny Service presse / MBA Tours

François-André VINCENT, La Leçon de dessin 1774 Huile sur toile, 0,614 x 0,740 m. 
Paris, collection particulière © Illustria Service presse / MBA Tours

François-André VINCENT, Alcibiade recevant les leçons de Socrate 1777 Huile sur toile, 0,986 x 1,310 m. Montpellier 
Agglomération, musée Fabre © Musée Fabre de Montpellier Agglomération - cliché Frédéric  Jaulmes Service presse / MBA tours

François-André VINCENT, Saint Jérôme dans le Désert écoutant la trompette du Jugement dernier1777 Huile sur toile, 1,776 x 2,420 m. 
Montpellier Agglomération, musée Fabre © Musée Fabre de Montpellier Agglomération - cliché Frédéric Jaulmes Service presse / MBA Tours

François-André VINCENT, Bélisaire, réduit à la mendicité, secouru par un officier des troupes de l’empereur Justinien 1776 Huile sur toile, 0,98 x 1,30 m. Montpellier Agglomération, musée Fabre © Musée Fabre de Montpellier Agglomération - cliché Frédéric Jaulmes Service presse / MBA Tours

François-André VINCENT, Molé et les factieux 1779 Huile sur toile, 3,25 x 3,25 m. Paris, dépôt du musée 
du Louvre à l’Assemblée Nationale © C2RMF – Cliché Thomas Clot Service presse / MBA Tours

François-André VINCENT, Orythie enlevée par Borée vers 1781 Huile sur toile, 0,685 x 0,545 m.
Tours, musée des Beaux-Arts © Tours, musée des Beaux-Arts Service presse / MBA Tours

François-André VINCENT, L’Enlèvement d’Orythie 1782 Huile sur toile, 2,60 x 1,99 m. 
Rennes, musée des Beaux-Arts © MBA, Rennes, Dist. RMN-Grand Palais / Patrick Merret Service Presse / MBA Tours

2 commentaires:

  1. de bien belles oeuvres pour ce reportage - bonne soirée fleurie - bises

    RépondreSupprimer

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard