vendredi 7 octobre 2011

L'heure exquise, Paul Verlaine

Albert Besnard (1849-1934), Etude de femme, ou l'Eclipse,
ou Femme au croissant. (C) RMN (Musée d'Orsay) / Hervé 
*** 
La lune blanche
Luit dans les bois ;
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée ...

Ô bien-aimée.

L'étang reflète,
Profond miroir,
La silhouette
Du saule noir
Où le vent pleure ...

Rêvons, c'est l'heure.

Un vaste et tendre
Apaisement
Semble descendre
Du firmament
Que l'astre irise ...

C'est l'heure exquise

Paul Verlaine

5 commentaires:

  1. Dissocier le poète du personnage. Dans les Ardennes, Verlaine prof n'a pas laissé que des souvenirs exquis...

    RépondreSupprimer
  2. Conquise!!!!!!!!!
    Bisous douce Kenza!!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Evidemment, je me suis un peu arrêtée en poésie!

    RépondreSupprimer

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard