lundi 11 octobre 2010

J'allais par des chemins perfides, Paul Verlaine

Jacek Malczewski (1854–1929), Pithia
***
J'allais par des chemins perfides,
Douloureusement incertain.
Vos chères mains furent mes guides.

Si pâle à l'horizon lointain
Luisait un faible espoir d'aurore ;
Votre regard fut le matin.

Nul bruit, sinon son pas sonore,
N'encourageait le voyageur.
Votre voix me dit : " Marche encore ! "

Mon coeur craintif, mon sombre coeur
Pleurait, seul, sur la triste voie ;
L'amour, délicieux vainqueur,

Nous a réunis dans la joie.

Paul Verlaine

12 commentaires:

  1. merci de ta visite ma chère kenza
    oui ce ne sont pas de rubrique facile par la météo sociale mais je crois qu'elle fait plaisir
    nous avons besoin des mille ruches de ses blogs
    chaque le blog me donne ravissement
    et tu es là dans mon cœur aussi et je viens me désaltérer je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  2. Un très beau poème de Verlaine et une magnifique toile couleur d'étoile. Bises indigo.

    RépondreSupprimer
  3. Verlaine ! Fulgurance de l'écriture !

    Tu sais nous toucher toi !
    Plein de bisous.

    RépondreSupprimer
  4. Precioso conjunto, poetry and painting.

    RépondreSupprimer
  5. Un de mes poèmes préférés de mes 15 ans... Merci

    RépondreSupprimer
  6. un blog que j'apprécie énormément. bravo!

    RépondreSupprimer
  7. Hormis le texte de Verlaine, je suis séduite par la qualité des "images" que tu mets sur ton blog!!!!!

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ton petit passage et pour ton message.
    Pour ma part je parcours ton blog depuis quelques instants,
    je te dis simplement merci pour ce si beau voyage...
    A très bientôt.

    RépondreSupprimer
  9. L'amour qui réunit dans la joie... c'est beau... Merci ma douce (et pour ton gentil commentaire).

    RépondreSupprimer
  10. quelle force dans cette femme.. et dans la peinture!

    RépondreSupprimer
  11. Sublime voyage que la lecture de ces vers nous fait accomplir... L'union de l'amour et de la joie, que demander de plus ? Bisous bisous.
    brigitte

    RépondreSupprimer
  12. Un superbe poème de Verlaine qui fait partie de mes chouchous !
    Les mots sont si beaux et la toile qui accompagne : cette femme plantureuse qui porte l'amour en elle d'une façon évidente §
    La beauté grâce à toi, Kenza ..
    Merci
    Doux bisous du "presque soir" ..
    Solène

    RépondreSupprimer

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard