vendredi 17 décembre 2010

Bergère, Emile Nelligan

Teodor Axentowicz (1859-1938),Wystawa. Muzeum Narodowe, Kraków
***
Vous que j'aimai sous les grands houx,
Aux soirs de bohème champêtre,
Bergère, à la mode champêtre,
De ces soirs vous souvenez-vous ?
Vous étiez l'astre à ma fenêtre
Et l'étoile d'or dans les houx.

Aux soirs de bohème champêtre
Vous que j'aimai sous les grands houx,
Bergère, à la mode champêtre,
Où donc maintenant êtes-vous ?
- Vous êtes l'ombre à ma fenêtre
Et la tristesse dans les houx.

Bergère, Emile Nelligan

13 commentaires:

  1. Joli poème en accord parfait avec les couleurs du portrait !
    Bisous Kenza !

    RépondreSupprimer
  2. Une série de portraits de toute beauté ! Je ne connaissais pas ce peintre, merci Kenza !!!

    RépondreSupprimer
  3. Double découverte !! Avec donc un grand merci... et un clin d'oeil, que tu verras demain si tu le veux bien sur mon blog... Les "grands" esprits ???

    RépondreSupprimer
  4. Qu'il est agréable de lire ce poème et de contempler ce portrait superbe ! On se noie dans les yeux de cette femme magnifique ...
    Bisous Kenza

    RépondreSupprimer
  5. Oh quel beau poème! Merci.
    Caramelito va mieux... Merci pour ton gentil mot.

    RépondreSupprimer
  6. Très beau poème choisi avec soin, merci Kenza pour le partage.

    RépondreSupprimer
  7. Un bel accord , doux et somptueux.
    ✿◕ ‿ ◕✿

    RépondreSupprimer
  8. J'aime particulièrement le tableau qui accompagne la poésie.

    Je te le répète (ne t'en lasse pas), ton blog est un bonheur des yeux!

    RépondreSupprimer
  9. J'adore ce portrait vriament magnifique !
    Et toujours l'accord parfait avec ce poème !
    Merci et bonnes vacances !

    RépondreSupprimer
  10. Un beau portrait à la technique originale.

    RépondreSupprimer
  11. Ah! Émile...
    le héros de mon adolescence avec Chopin...

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Kenza, est-ce que je peux te piquer ce portrait pour un futur billet (car je le trouve très beau)? Et bien sûr, je dirai d'où...

    RépondreSupprimer

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard