lundi 6 décembre 2010

Ma Voie, Barbara Hendricks


« Je suis née dans le sud des Etats-Unis : la ségrégation ne nous permettait pas d’aller dans le mêmes écoles, les mêmes bus, les mêmes restaurants que les Blancs. Mon père était pasteur, ma mère institutrice. Nous n’avions pas beaucoup d’argent. Mes premiers chants furent les negro spirituals, la musique des esclaves. Un jour, un bienfaiteur m’a entendue à la messe. Grâce à lui, j’ai rencontré Miss Tourel, mon professeur de chant. Mon destin a basculé. »

Comment la petite fille aux pieds nus de l’Arkansas issue d’un monde « interdit aux Negroes » a conquis les plus grandes scènes internationales ? Barbara Hendricks raconte son parcours hors du commun : son enfance, son travail avec Karajan, Bernstein, les coulisses de l’opéra, son combat pour les droits de l’Homme, ses rencontres avec Mitterrand, Clinton, Maria Callas, Aung Sung Suu Kyi. A travers ce destin de femme libre, de chanteuse, de militante et de mère, Barbara Hendricks a tracé sa voie.

« Sa voix a retenti dans les salles d’opéra, mais aussi vibré dans la cathédrale de Dubrovnik assiégée. Elle a réconforté les enfants des camps de réfugiés africains, ou ceux des ghettos new-yorkais... Barbara Hendricks est une voix, au double sens du mot. Pour elle, engagement artistique et humanitaire sont étroitement liés. A mille lieues du monde des Castafiore, elle a inventé la cantatrice moderne, conjuguant droit d’ingérence et « Requiem » de Fauré. Elle est tout entière possédée par son art. » L’EXPRESS

Écrire une autobiographie ne m’intéresse pas s’il s’agit de raconter une succession d’opéras, de disques et de concerts, comme pour sculpter mon plus beau profil. Mon ambition me tire plutôt du côté de la philosophie, ou, pour être plus exacte, de ma philosophie, c’est-à-dire de l’ensemble des leçons que j’ai apprises par moi-même, grâce à la vie que j’ai vécue.” B.H.

Contenu du CD "Portrait musical" :
1. Franz Schubert – Ave Maria – 6’21. 2. Robert Schumann – Widmung op. 25 / 1 – 2’17. 3. Ludwig van Beethoven – Swedisches Wiegenlied, Lilla Carl – 2’29. 4. Franz Schubert – Halt ! (extrait de La Belle Meunière D.795) – 1’46. 5. Francis Poulenc – Les Chemins de l’amour – 4’01. 6. Enrique Granados – Gracia mía (extrait de Canciones amatorias) – 2’52. 7. Georg Friedrich Haendel – V’adoro, pupille (air de Giulio Cesare, HWV 17) – 4’14. 8. Go Tell It on the Mountain (Negro-spiritual / John W. Work, Jr.) – 2’28. 9. Don’t Explain (Billie Holiday / Arthur Herzog Jr.) – 4’22

13 commentaires:

  1. Cet femme est exceptionnelle par son talent d'abord mais aussi par son engagement, sa ténacité, sa joie communicative.
    Merci à toi de parler de son livre, nous le lirons et nous réécouterons cette magnifique interprète.
    Bonne journée Kenza !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Kenza!
    moi aussi j adore cette femme!
    Merci aussi pour ce superbe blog que j ai découvert la semaine passée!
    Une pause sur la toile du net...
    à bientôt!
    Ambre

    RépondreSupprimer
  3. Quelle belle idée de cadeau pour un amoureux de la voix humaine et des personnages hors du commun
    J'ai une profonde admiration pour cette femme

    RépondreSupprimer
  4. Beau livre, belle musique, belle voix, magnifique! Merci!

    RépondreSupprimer
  5. Une artiste et une femme authentique, une personnalité attachante...Merci encore Kenza pour ce choix admirable!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Bsr Kenza je devine que té d'origine marocaine, moi je suis originaire de Midelt mais je travaille a Tinghir région de Ouarzazat,chez nous il n y avait pas trop de pluie heureusement.pour moi cette femme est une découverte,merci pour l'information,mes amitié o tsabhi aala khir (bonne nuit)

    RépondreSupprimer
  7. Une bonne idée de beau cadeau ! Merci Kenza, une belle et une femme intelligente que j'ai eu le plaisir de rencontrer lors de l'inauguration de la "rose Barbara Hendricks"

    RépondreSupprimer
  8. Barbara Hendricks,, una de mis divas favoritas. Una voz angelical, más de una vez he derramado alguna lágima escuchando su voz. Muchas gracias por tu ofrecimiento del Cd de Yael Naim, Si no te supone molestias me lo puedes mandar por email o el enlace de donde puedo conseguirlo en internet. Mi email: leovigildotellez@gmail.com

    RépondreSupprimer
  9. Je l'ai demandé au père Noël! c'est une femme que j'admire et aime et suis enchantée de ce beau cadeau qu'elle nous fait, merci pour ce message du matin qui fait du bien, je t'embrasse, Martine

    RépondreSupprimer
  10. Quel destin quel talent , la vie quand même ...
    Merci de ce beau billet .EB.

    RépondreSupprimer
  11. quel talent elle est ...Magnifique!
    merci Kenza , ton blog est des plus intéressant !
    j'adore!
    cath

    RépondreSupprimer
  12. Une femme que j´admire beaucoup

    RépondreSupprimer
  13. Voix et musiques à déguster, lentement ! Bises, Kenza !

    RépondreSupprimer

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard