samedi 16 juin 2012

Bon week-end...

Norman Prescott Davies (1862-1915), Iris
Je vous souhaite un bon week-end...

16 commentaires:

  1. Super votre blog, peut-être auriez vous une contribution pour mon propre blog qui regroupe les photos de celles et ceux amoureux du N&B!
    http://serjblancetnoir.blogspot.fr
    Photos à adresser à
    serjfotograf@gmail.com

    RépondreSupprimer
  2. Bon week-end à toi aussi, Kenza !

    RépondreSupprimer
  3. Bon week end à toi aussi, pas trop pluvieux, j'espère!

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique cette peinture ! Merci de nous faire découvrir tant de beautés !

    RépondreSupprimer
  5. such a beautiful place you have here

    un très bel endroit que vous avez ici ❤

    RépondreSupprimer
  6. Messagère des dieux, bon W. End à toi aussi.
    À plus.

    RépondreSupprimer
  7. Bon week-end également, et merci pour ce beau bouquet.

    RépondreSupprimer
  8. En douceur et beauté pour toi aussi :)

    RépondreSupprimer
  9. Belle! Je vous souhaite un bon week-end aussi, Kenza!

    RépondreSupprimer
  10. bon weekend pour vous, mon amie , chere Kenza!!!

    RépondreSupprimer
  11. A toi aussi ma chère Kenza et merci pour ce beau bouquet du week-end, amitié, Martine

    RépondreSupprimer
  12. Quel charme cette oeuvre ! Elle est fantastiquement belle, outre les iris que j'adore, le visage de la jeune femme est superbement lumineux, surtout son regard...

    Bon week-end à toi Kenza, merci pour tes souhaits (je ne me souviens plus de la date pour Cheverny, j'aurais aimé te rencontrer, ce sera pour une autre fois...)

    RépondreSupprimer
  13. A toi aussi !
    Joli portrait aux iris !
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. Quel bouquet ! Arrivant un peu en retard, je te dis Bon lundi Kenza. Bisous. brigitte

    RépondreSupprimer
  15. Lindas postagens! São pinturas que nos surpreendem de tanta perfeição. Grandes ícones da pintura. Parabéns!

    RépondreSupprimer

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard