dimanche 13 septembre 2009

Marguerite Gérard, artiste en 1789 Dans l’atelier de Fragonard

Le Baiser à la dérobée, Musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg
.
Marguerite Gérard, Le petit messager
.
Marguerite Gérard, Le chat angora
.
video

Du 10 septembre au 6 decembre 2009
au Musée Cognacq-Jay,
Marguerite Gérard, artiste en 1789
dans l’atelier de Fragonard
.
Une exposition dédiée à Marguerite Gérard, belle-soeur,
élève puis collaboratrice du peintre Jean-Honoré Fragonard.
Cette exposition compte une soixantaine de tableaux, dessins et
portraits réalisés par Marguerite Gérard.
.
Jean Honoré Fragonard, L'aurore
.
Jean Honoré Fragonard, L'amoureux couronné

4 commentaires:

  1. Le temps des expo est bien la, un vrai bonheur! Bonne fin de soirée, amitié martine

    RépondreSupprimer
  2. Combien de talents se sont sans doute perdus en empêchant les femmes à accéder, alors, aux Académies de Peinture!
    Sais-tu que tu m'as fait découvrir Marguerite Gérard?

    Je suis émerveillée de sa délicatesse et précision dans l'élaboration de ses oeuvres et je comprends le commentaire du Vidéo, elle était parvenue à dépasser son beau-frère en renommée..
    C'est sensationnel et enrichissant de venir prendre un thé au jasmin avec toi, Kenza,j'apprends chaque jour en ta compagnie..
    Mille et un baisers, ma douce Amie!

    PD: Finies les vacances, demain je reprends le chemin des écoliers...

    RépondreSupprimer
  3. Nous n'aurons que l'embarras du choix :))) Pour l'instant, je croise les affiches de ces sublimes expositions...dans les couloirs du métro! Histoire de bien commencer la journée, en attendant d'admirer les toiles!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Ma chère Karine, il va me falloir plus d'un week-end pour satisfaire toutes mes envies! Je n'aurai jamais le temps de tout voir, à moins de patienter jusqu'aux vacances de la Toussaint!
    Bisous et très belle soirée

    RépondreSupprimer

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard