samedi 28 mai 2011

Toute grâce et toutes nuances, Paul Verlaine

Vera Rockline (1896-1934), Ballet dancer
***
Toute grâce et toutes nuances
Dans l'éclat doux de ses seize ans,
Elle a la candeur des enfances
Et les manèges innocents.

Ses yeux, qui sont les yeux d'un ange,
Savent pourtant, sans y penser,
Eveiller le désir étrange
D'un immatériel baiser.

Et sa main, à ce point petite
Qu'un oiseau-mouche n'y tiendrait,
Captive sans espoir de fuite,
Le coeur pris par elle en secret.

L'intelligence vient chez elle
En aide à l'âme noble ; elle est
Pure autant que spirituelle :
Ce qu'elle a dit, il le fallait

Et si la sottise l'amuse
Et la fait rire sans pitié,
Elle serait, étant la muse,
Clémente jusqu'à l'amitié,

Jusqu'à l'amour - qui sait ? peut-être,
A l'égard d'un poète épris
Qui mendierait sous sa fenêtre,
L'audacieux ! un digne prix

De sa chanson bonne ou mauvaise !
Mais témoignant sincèrement,
Sans fausse note et sans fadaise,
Du doux mal qu'on souffre en aimant.

Paul Verlaine

5 commentaires:

  1. Nous sommes dans la même thématqique aujourd'hui, mais je ne connassais pas ce tableau.

    RépondreSupprimer
  2. Quel doux billet... On dirait que l'artiste s'est elle-même souvent représentée, merci pour cette découverte.
    Bises et belle fête des mamans.
    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
  3. La grâce et les nuances sont fondues entre le poème et l'image!
    Un bien doux moment ...
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de passer un long moment délicieux sur votre site...je me suispris à rêver de mes vingts ans qui sont pourtant loins...j'étais bien et peut être un peu amoureux...
    merci, merci 1000 fois pour ce doux moment..;si rare...

    RépondreSupprimer

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard