vendredi 20 mai 2011

Un mot d'amour

Giulio Aristide Sartorio (1860-1932), Madonna degli Angeli (Magnificat)
***
J’entends au dessus de moi dans les cieux
Les anges qui chantent entre eux
Ils ne peuvent trouver de mot d’amour plus grand
Que celui-ci : Maman

Edgar Allan Poe

Billet publié et disparu le 11 mai 2011, jour du grand bug Blogger!
Je regrette les commentaires perdus et m'en excuse auprès de mes amis.
A la demande de Dsata qui me l'a gentiment réclamée, je publie
cette seconde version et la lui dédie.
***

9 commentaires:

  1. Belle peinture illustrant un tendre texte de Poe. Superbe merci! Bonne journée Kenza

    RépondreSupprimer
  2. Belle illustration et beau texte. A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Malgré mon admiration pour Poe, je ne peux m'empêcher de trouver ces quelques vers un peu mièvres...

    RépondreSupprimer
  4. Une peinture très tendre pour accompagner Poe. Bisous ma Kenza !

    RépondreSupprimer
  5. Oh que j'aime! (j'ai rajouté qq vers de Hafez au billet... tu es si rapide!) Mille bises ma douce.

    RépondreSupprimer
  6. Un soupçon trop tôt ... ce billet serait idéal pour la fête des mamans.

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  7. Un grand merci Kenza !
    Cette peinture est vraiment admirable, merci de la partager.

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette jolie ballade.
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard