lundi 11 juillet 2011

Poussin et Moïse, du dessin à la tapisserie

Moïse exposé aux eaux d'après un dessin de Nicolas Poussin
***
Poussin et Moïse, du dessin à la tapisserie
du 30 juin au 26 septembre 2011
Bordeaux

"Exposition d'intéret national" organisée en collaboration avec le Mobilier national, Paris et la Villa Médicis, Rome.
Elle présente pour la première fois en France la tenture complète, restaurée par les ateliers du Mobilier national, de L’Histoire de Moïse d’après Nicolas Poussin (1594-1665) et Charles Le Brun (1619-1690).
A la mort de Jean-Baptiste Colbert en septembre 1683, le nouveau surintendant des Bâtiments du Roi, François-Michel Le Tellier, marquis de Louvois, imposa une orientation stylistique et iconographique différente à la manufacture des Gobelins en abandonnant le tissage des célèbres tentures de Charles Le Brun (Alexandre, Histoire du Roi).
Mais, dès 1683, les ateliers royaux entreprenaient une nouvelle tapisserie sur l’histoire de Moïse à partir de huit tableaux de Nicolas Poussin, alors considéré comme le plus grand peintre français, et de deux de Le Brun, Premier peintre du Roi.
Cette tenture magnifiait certes l’oeuvre du maître, mort à Rome en 1665, mais elle témoignait aussi de la richesse du Cabinet du Roi, qui avait acquis deux peintures au cardinal Massimo en 1683, de la suprématie des Anciens et des Modernes, et de celle de l’école française sur sa consoeur italienne.

Grâce au généreux prêt du Mobilier national, le musée des Beaux-Arts de Bordeaux réunira la totalité des dix tapisseries de cette prestigieuse commande royale et permettra ainsi au public de redécouvrir un cycle essentiel de l’histoire du goût ainsi que de l’histoire de l’art français du17e siècle. Les tapisseries, en laine et soie rehaussées d’or, sont de grandes tailles, 4 mètres par 6 environ.
L’exposition présentera aussi plusieurs tableaux de Poussin, un carton de tapisserie, des dessins et des gravures prêtés par de grandes institutions nationales et qui favoriseront la compréhension de la genèse, de la réception et de la diffusion de cette commande ainsi que de l’oeuvre de Poussin considéré par les artistes français comme l’égal de Raphaël.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard