vendredi 25 avril 2008

Par curiosité !

La semaine dernière en flânant sur le net, je me suis laissée influencer par deux ou trois blogs qui conseillaient entre autre la lecture de : "Le vieux qui lisait des romans d'amour" de Luis Sepulveda et de "Stupeur et tremblements" d'Amélie Nothomb.
Et bien, je suis ravie car pour le premier, j'ai découvert Luis Sepulveda que je ne connaissais pas du tout, son roman est un vrai petit chef-d'oeuvre. Une très belle allégorie semée de petits messages pour qui veut bien les entendre. J'ai à plusieurs reprises pensé à Carlos Castanéda en lisant ce livre et je ne sais pas si c'est mon imagination qui m'a pas jouée des tours ou bien, s'il y avait vraiment lieu de rapprocher les deux auteurs...
Puis, je dois reconnaitre qu' Amélie Nothomb m'a littéralement époustouflé. Moi qui partais avec un a priori plutôt négatif, j'ai vraiment adoré "Stupeur et tremblements". Le choc des continents et des cultures, l'incompréhension totale entre ces deux mondes que tout oppose : " _ Entre vous et moi, il y a la même différence qu'entre Ryuichi Sakamoto et David Bowie. L'Orient et l'Occident..." page 156. Elle fait allusion à Furio pour ceux qui ont vu le film...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard